La chimiothérapie artérielle contre le rétinoblastome

Isabelle Aerts, pédiatre à l’Institut Curie, présente au Congrès de l’American Society of Clinical Oncology les résultats d’une étude sur une autre alternative de traitement :la chimiothérapie artérielle.”Il s’agit d’administrer une chimiothérapie dans l’artère ophtalmique, petite artère nourricière de l’œil, via un cathéter introduit par l’artère fémorale puis guidé jusque dans l’artère ophtalmique. Cela permet de délivrer une petite dose de chimiothérapie, directement auprès de l’œil, évitant les toxicités liées aux fortes doses et à la dissémination du médicament dans l’organisme”, explique-t-elle. 

Institut Curie, 2 juin 2018. Lire la nouvelle.