Le cancer pour son premier anniversaire

«Un cas de sarcome d’Ewing est très rare dans la population en général et encore plus chez un enfant aussi jeune qu’Élliot Soucy, selon un oncologue. Le Dr Yvan Samson, qui cumule 30 années d’expérience, affirme même n’avoir jamais rien vu de tel. ” Quand je rencontre des parents d’enfants qui ont reçu un diagnostic comme ça, je leur dis qu’il faut se relever les manches et garder espoir. On ne sait jamais, au début, quel enfant va avoir une issue favorable “, explique celui qui est aussi responsable du programme pour les patients avec sarcome d’Ewing à l’hôpital Sainte-Justine. Les cancers d’Ewing représentent à peine 2 % des cas de cancer chez les enfants. Et au Québec, sur 100 cas de cancer, seulement un à deux concernent des enfants».

Journal de Montréal, 12 novembre 2017. Lire l’article.